logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/06/2014

sujet du BAC, l' ariste est -il maître de son oeuvre ?

L'artiste est-il maître de son oeuvre?"

Introduction,

Cezanne avait dit le plus important était l’œuvre,  l’ artiste  est l’ombre de son œuvre il est toujours derrières eux, ce ne sont pas leur  carte d’identité mais elles  la ressemblent, quand même,  ils y a plusieurs arts qu’il faut parler, la poésie, la peinture, la littérature,  les théâtres, comédie,  et j’ en passe , bandes dessinés, danses, et surtout il ne faut pas oublier les musiques,

Partout dans le monde , les arts sont différents d’un pays à l’ autres, ainsi ils gardent leur histoire respectifs, leur civilisations, leur rêves etc… l’ art et leur œuvres permettent à ces gens de se communiquer entre eux, de prévenir la fin du monde l’oracles, avec les Mayas , qui ont  prédit la fin du monde en 2012,  les histoires des pharaons d’ Egypte, les exploits d’ Alexandre le grand, les voyages de Marco polo,  France d’ Arabie, on peut donc définir l’ art comme L’art note 1 est une activité humaine, le produit de cette activité ou l'idée que l'on s'en fait s'adressant délibérément aux sens, aux émotions et à l'intellect. On peut dire que l'art est le propre de l'homme, et que cette activité n'a pas de fonction clairement définie. Et l’ artiste c’  est un individu faisant (une) œuvre, cultivant ou maîtrisant un art, un savoir, une technique, et dont on remarque entre autres la créativité, la poésie, l'originalité de sa production, de ses actes, de ses gestes. Ses œuvres sont source d'émotions, de sentiments, de réflexion, de spiritualité ou de transcendances.

L’ artiste et ses œuvres sont toujours de cote à cote, qui tire  l’ autre, qui passe avant l’ autre ? Ainsi notre sujet d’ aujourd’hui est de savoir «   est ce que l’ artiste est maitre de son œuvre »,

Ma première réponse est NON pourquoi ?

Tout d’ abord l’histoire le prouve,  notamment pendant une période de notre histoire , et ce  en entre 1939 à 1945, ou le fureur avait ordonné à bruler des livres qui sont contre le   nazisme, la période  dit « A Berlin, quelques mois après l'accession d'Hitler au pouvoir, ses partisans, encadrés par des SA, se livrent à un gigantesque autodafé, brûlant les livres jugés néfastes et dangereux à la "santé morale de l'Allemagne «L’autodafé du 10 mai 1933 en constitue une étape symbolique : à l'appel de Goebbels, des SA jettent vingt mille volumes de poètes, philosophes, écrivains et savants dans les flammes d'un gigantesque brasier dressé sur l'Opernplatz de Berlin. "Ici sombre la base intellectuelle de la révolution de novembre" déclare Goebbels à la vue de ce gigantesque autodafé, faisant référence à l'avènement de la République de Weimar, régime jugé contraire à "l'esprit allemand".. Alors dans ce cas l’artiste n’est pas maître de son œuvre, la politique passe à l’ avant, la doctrine,  certains  œuvres étaient  détruites, certains œuvres sont volées, brulées enfin c’ est une période sombre pour l’ art. On a encouragé les artistes à créer des œuvres plus dynamiques,  marquant pas des travailleurs de la  race aryenne,

Mais plus tard après la guerre, les artistes  s’inspiraient de la liberté, de la victoire, un nouveau souffle vers une certaine façon de dire que oui, les artistes sont maitres de leurs  œuvres,

Picasso avec son fameux peinture « Guernica  » Cette toile monumentale est une dénonciation engagée du bombardement de la ville de Guernica, qui venait de se produire le 26 avril 1937, lors de la guerre d'Espagne, ordonné par les nationalistes espagnols et exécuté par des troupes allemandes nazies et fascistes italiennes. Et lorsque deux nazis lui  demande que « c’est vous  qui a fait cela ?   et il a répondu  «  c’ est vous » . en ce moment là   l’ artiste se revolte à travers ses œuvres , voir VICTOR HUGO, u début de la Révolution de 1848, il est nommé maire du 8e arrondissement de Paris, puis député de la deuxième République et siège parmi les conservateurs. Lors des émeutes ouvrières de juin 1848, Victor Hugo, lui-même, va participer au massacre, en commandant des troupes face aux barricades, dans l'arrondissement parisien dont il se trouve être le maire42. Il en désapprouvera plus tard la répression sanglante43. Il fonde le journal L'Événement44 en août 1848. Il soutient la candidature de Louis-Napoléon Bonaparte, élu président de la République en décembre 1848. Après la dissolution de l'Assemblée nationale, il est élu en 1849 à l'Assemblée législative et prononce son Discours sur la misère. Il rompt avec Louis-Napoléon Bonaparte, lorsque celui-ci soutient le retour du pape à Rome45, et il se bat progressivement contre ses anciens amis politiques, dont il réprouve la politique réactionnaire., voir  ZOLA Emile dans le « j’accuse  » .N 1 est le titre d'un article rédigé par Émile Zola au cours l'affaire Dreyfus et publié dans le journal L'Aurore du 13 janvier 18981 sous la forme d'une lettre ouverte au président de la République française, Félix Faure.

Conclusion :

Il y a une période ou l’ artiste n’ était pas maître de ses œuvres, et après la deuxième guerre mondiale, les tendances ont changées,  il apparait une souffle de liberté,

 

 

 

03/06/2014

Dessin du jour

IMAGE SCANER637.jpg

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique